Réflexion d’éleveurs

 

E.B.Cravens:

Il y a tant de de perroquets, je n'aime  pas ajouter des perroquets sur le marché», explique E.B.Cravens.

Un des éleveurs de perroquets les plus respectés dans le monde, il vit sur une grande île d'Hawaï. Il explique pourquoi il a largement quitté l'entreprise.

Cravens écrit fréquemment sur les perroquets et leurs soins. Il a une grande perspicacité de leur nature. Je voulais lui parler de la psychologie des perroquets, surtout les bébés et leurs parents dans les établissements d'élevage.

"Absolument, il y a des fermes industrielles, qui font la production de masse de perroquets. Il ya aussi des éleveurs consciencieux, et beaucoup ont cessé d'élever, comme moi. La reproduction en captivité, dit-il, était de 750.000 perroquets par an produite aux États-Unis. Maintenant, ce nombre est peut-être 100.000 par an, parce que les gens apprennent de plus en plus sur la difficulté de vivre avec des perroquets dans nos maisons.


Il parle lentement. Sa voix est rocailleuse, et résonne avec la sagesse réfléchie. Le marché pour les perroquets a ralenti, dit-il, et cela a éliminé beaucoup d'éleveur. Mais il est préoccupé par les effets du système de production en usine sur les perroquets eux-mêmes.

«Tous ces perroquets, les bébés, ils sont orphelins», dit-il. «Mes amis éleveurs déteste quand je dis cela. Mais c'est ce qu'ils sont, des orphelins.

Cravens a laissé ses propres perroquet-parents suivre leur «forte impulsion»:soit élever leur progéniture eux-mêmes. Les bébés perroquets ont besoin de contact. Dans la nature, ils vont passer des mois et des mois en contact permanent avec leurs parents. Mais dans un établissement d'élevage en usine , ils ne voient jamais leurs parents ou sont retirés très tôt pour être élevés par les humains. Le résultat est que les jeunes perroquets ne savent pas qui ils sont, ils passent leur vie dans un monde perdu entre l'humain et l'animal.

Dans un premier temps, les jeunes perroquets sont câlins et affectueux. «Les gens sont frappés», dit Craven. "Ils pensent " Oh, ce perroquet m'aime vraiment, comme un bébé"..Et vous voulez être aimé comme ça.

 Mais la vérité c'est  qu'il est seul et dans le besoin "

En quelques années, le perroquet arrive à la puberté et développe des besoins intenses pour une liaison avec un partenaire. "Il devient sexuellement mature, et les problèmes commencent vraiment. Il peut s'attacher  à une personne de la famille et dévellopper de l'hostilité . Il peut même mordre ou attaquer les autres. Les perroquets … devenus dysfonctionnels parce qu'ils n'ont pas été autorisés à avoir une enfance. "

Les propriétaires de Santa Barbara Bird Farm en Californie, Phoebe Linden et son mari n'ont pas élevés de perroquets depuis 11 ans, dans un souci de ce que la reproduction fait à la santé mentale des oiseaux.

"Il ya tellement de perroquets», dit-elle, avec l'émotion de sa voix. "Chaque oiseau élevé en captivité est traumatisé. Dans une certaine mesure, ils le sont tous. Certains oiseaux réagissent à un traumatisme, comme certaines personnes, et n'ont aucun effet. Certains traînent leur traumatisme avec eux toute leur vie. "

Elle ajoute: «Nous n'avons pas un problème de perroquet dans le pays. Les perroquets ne sont pas le problème. Le problème, c'est les gens. Trop souvent, ils veulent  les perroquets comme décorations. Ou bien ils ne se concentrent pas assez sur les besoins des perroquets.

 

 

 Howard Voren:

Une entrevue en page 3 avec un des plus gros éleveur aux USA. Son discours est méprisant envers les gens qui dénoncent la sur-production, en les traitant de "un groupe de bonne femme qui se dise comportementaliste aviaire " et des "fanatiques du droit animal"
 

Puis à la question " avez-vous une relation affective avec vos perroquets?

Il répond en disant qu'il est un "capitaliste " qui fait des affaires. Non, il n'a pas le temps d'avoir des relations affectives avec ses reproducteurs.

Il spécifie que ses vieux couples reproducteurs sont vendus aux encans à d'autres éleveurs, mais qu'ils n'ont pas son nom dessus.

 

http://www.humanesociety.org/news/magazines/2013/03-04/no-fly-zone-page4-captive-parrot-breeding.html#id=album-181&num=content-3272

 


Traduction libre
Fondation St-Marseille

Posted in Blog.