La Fondation

Qui est Pierre St-Marseille

La Fondation St-Marseille voit le jour grâce à Pierre St-Marseille, un homme au grand coeur, modèle et inspirateur par son dévouement envers son prochain et les perroquets. Passionné depuis plusieurs années par les psittacidés, il partage son quotidien avec huit d'entre eux, nommément : Koukie et Rocky (gris d'Afrique), Petra et Bella (amazone à double front jaune), Melvin (amazone à ailes oranges), Lucky (amazone couronne lilas), Sam (ara sévère) et enfin Virgule (quaker). Avec sa conjointe, ils mettent tout en œuvre pour que leur petite famille ailée soit bien dans ses plumes et qu'elle ne manque de rien. Profondément marqué par la perte de son petit Billy (ara Hahn's), envolé le 6 juin 2009, et toujours porté disparu à ce jour, il s'engage un peu plus chaque jour à soutenir la cause des perroquets perdus/trouvés/volés. L'un des nombreux gestes altruistes que pose Pierre au quotidien pour venir en aide à ses congénères et aux perroquets lui sera tragiquement fatal, le 3 juin 2010. Il se porte volontaire pour soutenir la propriétaire de Monsieur Émile, gris d'Afrique de Fabreville, qui s'est enfui et réfugié dans un arbre. Pensant pouvoir l'atteindre, Pierre grimpe au sommet de l'arbre pour approcher Monsieur Émile, mais celui-ci s'envole à nouveau vers une autre cime. Quand Pierre entreprend de redescendre de l'arbre, il chute brutalement d'une hauteur de cinquante pieds et atterrit dans une haie de cèdres. Ce jour-là, il est accompagné de sa conjointe qui, tétanisée par le drame auquel elle vient d'assister, réussit néanmoins à appeler les secours et le rassurer jusqu'à l'arrivée des ambulanciers. Amené en traumatologie, son état est jugé critique. Il est transféré à l'unité des soins intensifs pendant les premières semaines qui succèdent au tragique accident. Il souffre de multiples blessures profondes, dont plusieurs côtes cassées qui ont provoqué un affaissement des poumons, et est paralysé des membres inférieurs. L'opération chirurgicale que Pierre subit quelques jours plus tard à la colonne vertébrale confirme le diagnostic de la paralysie. Quatre vertèbres dorsales ont été pulvérisées et sa moelle épinière est irrémédiablement sectionnée. Selon les propres dires du neurochirurgien, c'est un miracle si Pierre est encore en vie, n'ayant jamais rencontré, de toute sa carrière, un cas similaire. Malheureusement, son geste de bonté fait cruellement place au fil des jours à une cruelle réalité, Pierre prend conscience désormais qu'il est paraplégique et qu'il ne pourra plus jamais remarcher de sa vie.

Vision et mission de la Fondation St-Marseille

La vision de la Fondation St-Marseille Une communauté solidaire oeuvrant de concert au rayonnement des connaissances du monde aviaire, à la promotion d'un mode de vie plus respectueux envers les perroquets et à l'aboutissement de solutions concrètes favorisant la protection des psittacidés et la sauvegarde des espèces et de leur environnement. La Fondation St-Marseille s'est donnée comme mandat de venir en aide aux psittacidés (perroquets) abandonnés, perdus, trouvés, volés, abusés, maltraités ou orphelins. Pour mener à bien sa mission, elle peut aussi : -soutenir les organismes sans but lucratif ou tout autre organisme mettant en oeuvre des actions visant à -améliorer les conditions de vie et l'environnement des psittacidés en tant que perroquets de compagnie, captifs ou vivant dans leur milieu naturel; -procéder à l'achat/vente d'objets promotionnels pour mener à bien sa mission.

Historique de la Fondation St-Marseille

Création de la Fondation St-Marseille en juillet 2010 Animée par le désir commun de passionnées de psittacidés, et inspirée par un homme au grand coeur, Pierre St-Marseille, la Fondation St-Marseille voit le jour en juillet 2010. La fondation St-Marseille est crée à l'origine afin de seconder l'organisme Perroquetsecours dans sa mission, soit celle de venir en aide aux oiseaux perdus, trouvés, volés et d'appuyer les familles d'accueil vers lesquelles transitent les perroquets en attente de retrouver leur famille ou d'un foyer d'adoption, en leur fournissant nourriture, cage, soins vétérinaires, etc. Doit-on élargir le mandat de la Fondation St-Marseille ? Novembre 2010 Les administrateurs en place, qui ont déjà à coeur la cause des perroquets perdus, trouvés, volés, prennent rapidement conscience que leur désir de venir en aide aux perroquets touchent aussi d'autres sphères attenant à la protection des psittacidés et de leur environnement. C'est donc ainsi que murit progressivement la conviction qu'il devient nécessaire d'élargir le mandat de la Fondation afin de répondre aux différentes problématiques qui jalonnent l'existence des perroquets. Proposition d'élargir le mandat de la Fondation entérinée à l'assemblée du conseil en Décembre 2010 La proposition d'une nouvelle mission est donc entérinée au cours de l'assemblée du conseil du mois de novembre 2010 et les communiqués relatifs aux changements à venir sont annoncés sur certains forums consacrés aux perroquets ainsi qu'au cours de l'événement bénéfice organisé par Perroquetsecours au profit de la Fondation, le 12 décembre 2010. Publication des lettres patentes supplémentaires au Registraire des entreprise du Québec en janvier 2011 La grande aventure peut commencer et c'est le 13 janvier 2011 que les lettres patentes supplémentaires sont acceptées par le registraire des entreprises du Québec afin d'officialiser la nouvelle mission de la Fondation St-Marseille, qui prend ainsi son envol acquérant autonomie et bénéficiant de sa propre plateforme internet. L'avenir de la Fondation s'annonce riche et porteur de nouvelles perspectives. Nous sommes confiants car, grâce à votre collaboration, vos idées et vos dons, nous ferons la différence. Ensemble, nous pourrons permettre à la Fondation St-Marseille de réaliser sa mission dont les objectifs principaux sont de venir en aide aux perroquets perdus, trouvés, volés, abusés, maltraités ou orphelins, et de soutenir les organismes sans but lucratif ou tout autre organisme mettant en oeuvre des actions visant à améliorer les conditions de vie et l'environnement des psittacidés en tant que perroquets de compagnie, captifs ou vivant dans leur milieu naturel. Pour l’amour des perroquets Inspirées par la compassion, le respect et la tendresse envers ces êtres uniques, nous sommes là pour les aider et leur assurer la meilleure qualité de vie possible. Là est le seul et unique but de la Fondation St-Marseille!

Les valeurs de la Fondation St-Marseille

La Fondation est un organisme qui ne préconise ni l'élevage, ni la vente, ni l'utilisation, de toute autre manière abusive, des oiseaux de compagnie mais plutôt le sauvetage et l'adoption des oiseaux.

Elle veut mettre fin à la souffrance de tous les exotiques vivant des abus, de la maltraitance, des abandons, etc.

Elle comprend que les perroquets et les autres oiseaux exotiques sont des animaux sauvages qui possèdent des traits acquis d’animaux sauvages qui les rendront très souvent indésirables pour la plupart des futurs acquéreurs.

Elle comprend aussi que la plupart des gens ne peuvent pas fournir aux oiseaux exotiques le type de stimulation affective et physique dont ils ont besoin.

La Fondation est motivée à mettre fin à la souffrance et à l'exploitation des oiseaux exotiques.

La Fondation comprend :

Qu’il est plus que temps que cesse la surproduction des oiseaux exotiques.
Que de nombreux participants et membres de clubs d'oiseaux exotiques sont des personnes responsables et fournissent à leurs oiseaux d'excellents soins mais, que pour ces quelques tuteurs dévoués, des millions d'oiseaux de compagnie deviennent indésirables et meurent prématurément de la négligence, de la maladie, de mauvaise nutrition, et / ou supportent une existence dans des conditions misérables et solitaires leur vie entière.
Que, basé sur le nombre croissant d’oiseaux exotiques sans-abri et de décès prématurés, il est estimé que le nombre d’oiseaux qui souffrent et meurent prématurément est beaucoup plus élevé que ceux qui vivent toute leur vie heureux et bien soignés. Presque tous les gens gravitant autour du monde aviaire ont des histoires tragiques à raconter ou en ont entendu une.
La Fondation croit qu'il est temps de mettre fin au cycle de la violence, de la négligence et de l'itinérance des oiseaux exotiques.

De nombreux organismes d'oiseaux exotiques encouragent l'élevage et la vente d'oiseaux de compagnie comme une forme de loisir ou comme bénéfices pour des gens intéressés dans une entreprise à domicile. Bien que ces pratiques puissent être amusantes et divertissantes ou même rentables pour un éleveur, elles ajoutent au nombre sans précédent d'oiseaux de compagnie itinérants de même qu’à leur souffrance. Et bien que de nombreux éleveurs affirment vendre leurs oiseaux à des gens responsables, il leur est impossible de savoir jusqu’à quel point ces gens le sont.

La Fondation peut jouer un rôle essentiel dans la prévention de la détresse des oiseaux exotiques maltraités, négligés ou abandonnés.

La Fondation encourage l'adoption et le sauvetage plutôt que la reproduction et l'achat.

Elle encourage les refuges pour oiseaux exotiques ou tout autre refuge ou organisme venant en aide aux animaux, à véhiculer des informations véritables concernant le sort des oiseaux captifs.

Elle soutient les organisations de conservation et de protection des perroquets dans la nature.

Elle contribue à un plaidoyer solide et des programmes d'éducation.

Une zone qui définit vraiment une opération de sauvetage de bonne foi et l'organisation d'un refuge, par opposition à un ''pseudo refuge" ou "collectionneur d'animaux» est leur capacité et leur volonté de prendre position contre les pratiques qui contribuent à la souffrance et l'exploitation des oiseaux et des autres animaux et de travailler à influencer la politique sociale et législative visant à améliorer la vie des oiseaux en captivité et la protection des oiseaux dans la nature.